Découvrez le projet artistique initié par Amandine et Adrien pour décorer les écoles du BHP

Amandine et Adrien, deux jeunes valaisans, se sont rendus au Népal, dans les écoles construites par notre association. Découvrez le récit de leur expérience et le projet artistique initié pour décorer les murs des salles de classes.

Histoire de découvrir :
Lundi 19 mars 2018 : notre aventure népalaise peut enfin commencer ! Adrien et moimême
partons à la découverte du Népal au travers des différentes écoles soutenues,
construites ou en voie de l’être par l’association Butterfly Help Project.
Ghunsa :

Nous commençons par Ghunsa. Ce petit village sherpa perché à 3500m d’altitude, situé
dans la région du Kanchenjunga (3ème plus haut sommet du monde) n’est autre que le
village natal de Norbu Sherpa, co-fondateur de l’association. C’est après 4 jours de trek,
parsemés de jolis petits villages typiques et des paysages magnifiques que nous arrivons
à Ghunsa. Au lendemain de notre arrivée, nous découvrons l’accueil incroyable que les
enfants et les enseignants de l’école nous avaient réservé en guise de bienvenue : juste
magique ! Nous avons droit aux danses traditionnelles sherpa avec les habits traditionnels
offerts par le Butterfly, des chants, une visite de l’école et de « l’internat » ainsi qu’une
présentation des actions déjà réalisées par différentes associations pour cette école.
C’était vraiment une après-midi enrichissante !
Après une sympathique soirée et une bonne nuit, on retourne à l’école pour la distribution
des habits, peluches et crayons offerts par de généreux donateurs ! C’était un moment très
particulier… C’est fou à quel point un simple t-shirt peut faire le bonheur de ces enfants.
Après des épisodes tels que celui-ci, on ne peut que relativiser et se remettre un peu en
question sur notre mode de vie… Mais quel bonheur de voir tous ces enfants avec le
sourire jusqu’aux oreilles !


Les jours suivants, nous avons pu débuter la peinture avec l’aide de Tashi Chhumbel
Sherpa, notre guide et également frère de Norbu, et sous les regards curieux des écoliers.
Au programme, 5 murs pour 5 classes ! L’idée principale était surtout de faire des dessins
éducatifs et utiles pour les enfants comme pour les enseignants. Mais avant de
commencer, une couche de fond s’imposait. Nous avons donc appliqué une couleur claire
afin que les dessins ressortent mieux dessus. Pour la classe des plus petits, nous avons
choisi de peindre l’alphabet et les chiffres. Dans la classe I, nous avons dessiné un arbre et
une grande fleur pour que les élèves puissent apprendre les différentes parties qui les
composent. Ensuite, nous avons continué avec la classe II. Dans celle-ci, nous avons peint
un grand arc-en-ciel pour pouvoir apprendre les couleurs. Toujours à l’affût de nos
pinceaux, nous continuons avec la classe III dans laquelle nous mettons en avant les
saisons, en lien avec les mois de l’année. Finalement dans la classe V, nous avons dessiné
le branchage d’un arbre et tous les enfants de l’école sont venus y poser leur main colorée
pour créer un feuillage multicolore !


Voilà, notre aventure à Ghunsa s’achève après 10 jours. En plus de la peinture, nous y
avons découvert énormément de choses, notamment sur la culture sherpa. Tout cela, c’est
grâce à Tashi, à ses anecdotes et ses souvenirs d’enfance. Merci infiniment pour ce
partage !


Leptung :
La suite de notre périple nous amène à Leptung, un petit village dans le district de
Dolakha. C’est ici, que l’association a reconstruit l’école après les tremblements de terre
de 2015. Nous y arrivons enfin après 7 heures de route majoritairement chaotiques et
poussiéreuses. Une fois de plus nous sommes chaleureusement accueillis par le nouveau
directeur de l’école, Ganesh Karki. Nous commençons par faire le tour de cette nouvelle
école et nous imaginons déjà les différents dessins potentiellement réalisables. Cette fois,
l’objectif est de taille : faire un dessin dans presque chacune des classes, en 2 jours
seulement !


Nous nous y mettons dès le lendemain. Afin d’avoir suffisamment d’inspiration, nous
décidons de nous baser sur le matériel de cours des élèves pour réaliser nos peintures
dans 9 classes. Une fois de plus, les plus petits ont droit à l’alphabet et aux chiffres. Dans
la classe 1, les saisons ont fait leur apparition. Pour la classe 2, les enfants pourront
apprendre les couleurs grâce aux différentes fleurs. Nous continuons dans la classe 3 avec
le cycle de l’eau, tandis que dans la classe 4, les élèves ne pourront plus jamais être en
retard grâce à la nouvelle horloge dessinée sur le mur. Dans les classes 5 et 6, des thèmes
de mathématiques font leur apparition contre les parois. Finalement dans les classes 7 et
8, nous y dessinons respectivement le système solaire et les cellules animales et végétales.
Maintenant c’est certain, les étudiants n’auront plus d’excuses pour rater les examens !
Comme il nous restait encore un peu de temps et de peinture, nous décidons de peindre
encore un dernier arbre en fleur sur les murs extérieurs de l’école.


Voilà, notre séjour à Leptung arrive à son terme après 3 jours intenses. A nouveau, nous
avons appris une multitude de choses. Notamment grâce à Ganesh, chez qui nous avons
séjourné et qui nous appris à manger, danser, vivre comme eux. Nous avons même eu la
chance de participer à un festival hindou organisé afin de lever des fonds pour construire
un nouveau temple dans le village. C’était fou ! Nous avons vécu des moments qu’on
n’oubliera certainement jamais. Merci !


Palep :
Notre aventure au nom de l’association se termine à Palep. Perché à flanc de coteaux, ce
village se situe relativement proche de la région des Annapurna, à 4h de route de
Katmandou. Ravagé par les tremblements de terre de 2015, Palep s’est lentement relevé
de cette épreuve. Le Butterfly Help Project a, au moment où vous lisez cet article,
commencé la construction de la nouvelle école qui viendra compléter les 3 classes déjà
existantes et remplacer les quelques tôles utilisées jusqu’à présent comme bâtiment
scolaire.


Notre carrière d’artiste peintre peut donc continuer ! Sur les 2 jours de séjour ici, nous
repeignons 4 murs dans 2 classes existantes. Dans la 1ère salle, nous faisons d’un côté de
la classe l’arc-en-ciel avec les couleurs et le cycle de l’eau et sur l’autre mur les saisons.
Dans la 2ème classe, nous dessinons un arbre et des fleurs et sur l’autre mur le fameux
système solaire.


Le jour de notre départ de Palep, les habitants commençaient à démonter le bâtiment
situé sur le terrain de la future école. On se réjouit de voir le bout de son nez !


Nous arrivons à la fin de notre récit dans toutes ces écoles. Dans ce genre d’expérience, il
y a parfois des hauts et des bas mais tout est bon à prendre. Nous avons tant appris ! Que
ce soit aux côtés des habitants, des guides, de nos hôtes ou encore des enfants, c’était
vraiment une chance de pouvoir vivre cette expérience unique. Découvrir la manière dont
vivent ces gens qui n’ont presque rien et qui donnent tant est plus qu’enrichissante et fait
parfois réfléchir sur la manière dont nous vivons.
6 semaines vraiment géniales se sont écoulées depuis notre départ. En plus de nos
aventures dans ces trois écoles, nous avons eu la chance de découvrir le Népal et les
merveilles qui le composent en tant que « touristes ». Entre Katmandou et la folie de
Thamel, la vieille ville de Bakthapur ou encore Pokhara, son lac et ses sommets enneigés
qui paraissent si proche, c’était top !
Merci tout d’abord à nos hôtes, le Kanchenjunga Ghest House à Ghunsa pour votre
sympathie. Merci à Ganesh à Leptung pour ton hospitalité et ta générosité. Merci à Wild
Yak Expeditions pour cette organisation personnalisée qui était top. Enfin, merci au
Butterfly Help Project et plus particulièrement à Andrea et Norbu de nous avoir permis
de partir dans tous ces endroits magnifiques, vous faites vraiment des choses géniales et
c’était une fierté de voyager en votre nom.
MERCI !
Amandine et Adrien
« Pour ma part c’était un rêve de partir là-bas donc merci à tous ceux qui ont contribué à le
réaliser. »
Amandine Schaffhauser
« Je remercie sincèrement toutes les personnes qui ont permis de rendre ce voyage possible,
notamment ma copine Amandine de m’avoir proposer de l’accompagner. Sans quoi je
n’aurais certainement jamais vécu une telle expérience. »
Adrien Ecoeur

Leave a Reply